Blocus du Qatar : l'offensive manquée

Donnez votre avis

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

Blocus du Qatar : l'offensive manquée

Panier mémorisé

L'émergence des nouvelles technologies de l'information a permis de souligner le rôle que joue l'opinion publique internationale dans les conflits, ce dont les révolutions du printemps arabes sont un bon exemple. Les Etats majors de nombreux pays en ont tiré des leçons et développent désormais des stratégies dites hybrides, qui mêlent aux actions militaires traditionnelles des activités coercitives et subversives pour combler les lacunes des méthodes conventionnelles (diplomatiques, militaires, économiques), susceptibles d'être utilisées de façon coordonnée par des acteurs (étatiques ou non) en vue d'atteindre certains objectifs, sans que le seuil d'une guerre déclarée officiellement ne soit dépassé. C'est ainsi que des campagnes de désinformation massive faisant appel aux médias sociaux sont lancées pour tenter de contrôler le discours politique ou de radicaliser, recruter et diriger des acteurs agissant par procuration. La récente crise du Golfe de 2017, qui a opposé le Qatar à d'autres pays du Proche-Orient, dont l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis, permet de comprendre les nouveaux enjeux de ces cyberguerres. François Chauvancy, ancien général formé aux réflexions stratégiques de l'Etat major de l'OTAN, analyse ici ces guerres de l'information d'un genre nouveau et quels modes de réactions il est possible de leur opposer.

  • EAN 9782705697327
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 150 Pages
  • Longueur 21 cm
  • Largeur 14 cm
Grand format
18.00 €
Ajouter au panier

empty